Pusey, commune de Haute-Saône en Franche-Comté

Blason

 

(cliquez pour agrandir)

La définition héraldique du blason de la commune de Pusey est la suivante : "D'azur à la bande vivrée d'or accompagnée d'une étoile et d'un croissant d'argent"

 

 

 

Histoire du blason : une étymologie obscure.
Albert Dauzat et Charles Rostaing, spécialistes de la toponymie française, y voient un nom de personne d'origine latine "Putaeus " + le suffixe « acum »  comme pour Pusil. On peut tout aussi bien y reconnaître un puteus, puits, + suffixe "collum" (déformé en « ellum »). Toponymie : Pusello en 1223, 1239, 1290, Pusel en 1189, 1219, 1263, 1275, Pusel au 13ème siècle, Puisel  1267, Puisay en 1376.

Pusey faisait а l'origine partie de la vicomté de Vesoul, puis fut rattaché à la Châtellenie de Faucogney. En 1223, Henri, vicomte de Vesoul, confirma au prieuré de Saint Nicolas du Marteroy le droit d'usage dans ses bois de Pusey et de Pusy. Pusey fit ensuite partie de la terre de Port-sur-Saône appartenant aux Verguet, eut les mêmes seigneurs jusqu'en 1570, date а laquelle Béatrix de Pontailler l'apporta а son mari ; Jean de Bauffremont. En 1624, la seigneurerie appartenait à Claude de Bauffremont et à son fils Pierre, marquis de Listenois. « Cette terre, dit-il dans son testament, lui vient du chef de son aïeule Claude de Vilèle sur les biens de feu Louis de Pontailler son mary pour répétition de ses biens dotaux »

Joseph de Bauffremont vendit la terre de Pusy en 1770 à Joseph Pierre, Sallier de Champolle. Dans l'acte de vente, il est précisé que la terre était mouvante du Roi. En effet, Pusey, qui était de la seigneurerie de Faucogney, acquise en 1370 par Philippe le Hardi était passée dans la mouvance du Comte de Bourgogne. En 1779, elle fut achetée par Louis Alexandre Descayeul, marquis de Liancourt, époux de Dame Françoise Nicole Huot et par Nicolas Coude Marie Gabriel Antoine Huot de Charmoille, époux de Jeanne Claude Huot.

Les nouveaux seigneurs affranchirent de la mainmorte en 1780, moyennant 67500 livres, les habitants de Pusey et ceux des hameaux : Bas de Crotte (rebaptisé Val des Charmes depuis 19XX), le Grand Chanois, le Moulin Gabeuret.

Eglise sous le titre de Saint Maurice reconstruite en 1688. Elle a conservé de l'antique église des vestiges de collatéraux du chœur primitif (11ème siècle) avec leurs murs épais. Du Porche du 13ème et 14ème siècle, reconstruit en 1785, il ne subsiste que le soubassement et le portail. Le reste, ainsi que le clocher bulbeux а lanternon, a été élevé en 1844. Une cloche de 1783, dont le parrain était Louis Descayeul, marquis de Liancourt et la marraine Jeanne Claude Huot, dame de Pusey. Une autre cloche date de 1871. De qui ?

La Montoillotte : Domaine qui appartenait jadis aux religieuses de Montigny et eut son heure de célébrité pendant la Terreur C'est là que Robespierre habita plus ou moins officieusement pendant sa mission en Haute-Saône (fin janvier - février 1794) chez sa maîtresse, la citoyenne La Saudraye, qui occupa l'habitation un certain temps et dont l'intervention fut déterminante pour obtenir l'élargissement de nombreux suspects.

Les armes de la commune rappellent que c’est la famille Huot qui affranchit les habitants de Pusey en 1785. L'étoile et le croissant symbolisent la fidélité, la première au Roi (la terre était mouvante au Roi) et le second à la République (c'est là, à Pusey, que Robespierre (jeune) séjourna). L'azur signifie en blason d'armoiries des vertus de justice et représente loyauté, louange, beauté, clarté, pureté, gentillesse et renommée. L'or, en blason d'armoiries des vertus, signifie foi, force et confiance.

Heidet Camille

 

Recevoir les actus

Abonnez-vous aux actualités de la commune et restez informés... !

 
Permanence mairie

Lundi au Vendredi
11h00 à 12h00
13h30 à 16h30

1er et 3ème Samedi
de chaque mois

9h30 à 11h30