Pusey, commune de Haute-Saône en Franche-Comté

Revue de presse : Pusey : un «oui» qui compte pour Oasis 3

un «oui» qui compte pour Oasis 3


Retoqué au niveau départemental cet été, le projet d’extension de la zone de Pusey a remporté un avis favorable de la commission nationale d’aménagement commercial.
En Vesoul                                                                       Photo d’archives Dominique ROQUELET


Voir la "Une" de L'est Républicain du jeudi 30 octobre 2014...

 

Oasis 3 : ce sera oui, finalement

La commission nationale d’aménagement commerciale a rendu un avis favorable à l’extension de la zone Oasis à Pusey.


Marie-Dominique Aubry, 1re adjointe à la mairie de Vesoul, craint que le projet d’extension d’Oasis ne crée un « déséquilibre ». René Regaudie, maire de Pusey, évoque au contraire une « opportunité » pour l’agglo. Photo Dominique ROQUELET

Oasis 3, énième épisode… À Pusey, le projet d’extension de la zone commerciale a obtenu un avis favorable de la Commission nationale d’aménagement commerciale (Cnac). L’avis officiel n’a pas encore été publié mais le secret n’en est plus vraiment un depuis que la nouvelle a fuité samedi, lors de la remise des prix du concours des Maisons fleuris, au conseil général.

Le terrain «pas pris en compte »
L‘extension de la zone, qui divise dans l’agglo, a notamment suscité la  gronde des commerçants du centreville, pour la plupart opposés à une troisième Oasis. Le projet a été retoqué au début de l’été, par la commission départementale d’aménagement commerciale, avec six voix sur huit contre.
Parmi les « non » : celui d’Alain Chrétien, président de l’agglo et député maire de Vesoul, qui hier jugeait qu’il était « trop tôt » pour commenter la nouvelle, « préférant attendre de connaître les arguments qui ont étayé cette décision ».
MarieDominique Aubry, première adjointe déléguée au développement économique et à l’attractivité commerciale, aimerait visiblement elle aussi les connaître : « J’ai été très surprise », commente-t-elle. « L’avis du terrain, émis en commission départementale, n’a absolument pas été pris en compte. » Déçue mais combative, l’adjointe évoque une « stratégie » que le député maire et elle sont en train de « peaufiner » pour le centre-ville.
Du côté de Pusey, on a le triomphe modeste… « J’étais confiant en sortant de la commission », raconte le maire René Regaudie, qui a défendu le projet à Paris. «Au national, ils se fichent des bagarres locales et regardent si le dossier tient la route. Je pense qu’ils ont été sensibles aux 200 potentielles créations d’emploi, et aux 25 M€ d’investissement. »
« Dans la conjoncture actuelle, on ne peut pas être contre des gens qui viennent investir une telle somme », appuie Salan Soltani, président fondateur de Commerçants, industriels et artisans du pays de Vesoul (CIAPV). « Le problème des commerçants de Vesoul, c’est Châteaufarine à Besançon. »
« Châteaufarine et internet », répond pour sa part Pierre Quinonero, directeur de programme de la société de promotion immobilière Sopic Nord, en charge du projet Oasis 3. Dans ce dossier, le professionnel appelle à l’apaisement : «Nous sommes prêts à faire des animations conjointement entre Oasis et le centre-ville… ».
Beaucoup de prudence dans les propos car comme le rappelle Pierre Quinonero, la zone, dans le meilleur des cas, ne verra le jour que dans deux ans, et que beaucoup reste à faire.
Surtout, le dossier entre désormais dans un nouveau temps, celui du recours. Les opposants ont deuxmois pour déposer un recours. Oasis 3 atterrirait alors sur le bureau du conseil d’État. Bref, on n’a pas fini d’en parler.

Laurie MARSOT

Voir l'article de L'est Républicain du jeudi 30 octobre 2014...

Voir l'historique des articles sur Oasis III...

Voir les archives de la revue de presse


Recevoir les actus

Abonnez-vous aux actualités de la commune et restez informés... !

 
Permanence mairie

Lundi au Vendredi
11h00 à 12h00
13h30 à 16h30

1er et 3ème Samedi
de chaque mois

9h30 à 11h30