Pusey, commune de Haute-Saône en Franche-Comté

Revue de presse : Déchets : Pusey et Vaivre dos à dos

Environnement L’enquête publique sur le projet  d’extension du centre d’enfouissement se termine bientôt
Déchets : Pusey et Vaivre dos à dos


Selon Pierre Lortet, maire de Vaivre : « le risque zéro n’existe pas ». C’est pourquoi il s’oppose à l’extension du centre d’enfouissement de déchets industriels.      Photo Sam COULON

«Notre rôle, c’est de protéger la santé des populations. » Pierre Lortet, maire de Vaivre-et-Montoille, ne voit donc pas d’un bon oeil le projet d’extension du centre d’enfouissement de déchets industriels, porté par l’entreprise Sita FD sur les communes de Pusey et Vaivre-et-Montoille.
Le premier magistrat a reporté ses inquiétudes sur le registre du commissaire enquêteur lorsd’une permanence et son conseil municipal devrait le suivre aujourd’hui. Des craintes qui portent, principalement, sur le risque de pollution atmosphérique généré par les « refioms », ces poussières faites de résidus d’incinération. Il cite le« grave incident survenu en 1995 qui avait provoqué la dispersion de 4 tonnes dans l’atmosphère »mais ne produit aucun document récent susceptible d’étayer ses dires.
En revanche, il ne remet pas en cause « le sérieux et le travail de l’entreprise Sita ». Pour lui, « c’est l’emplacement de ce site qui n’est pas approprié, à quelques centaines de mètres de la zone la plus peuplée de Haute-Saône (35.000 habitants), de commerces (abattoir et boucherie) et des premières habitations. »Pierre Lortet espère « être entendu » car « ça fait 40 ans d’exploitation et on a déjà beaucoup donné ».
D’autres conseils municipaux (comme Charmoille et Chariez) ont également pris des délibérations pour affirmer leur opposition à ceprojet d’extension.

Le sérieux de l’exploitant

A l’inverse, René Regaudie, maire de Pusey, est convaincu par ce projet d’extension. Il s’est rendu sur le site avec tous les nouveaux conseillers municipaux pour une visite instructive. «On a un terrain extraordinaire au point de vue des sols et iln’y a aucun risque de pénétration. S’il y avait le moindre risque vis-à-vis des populations, je ne m’engagerais pas. Je suis sûr du sérieux de l’exploitant, ce sont des professionnels », affirme-t-il. Avant de rappeler que « des entreprises locales comme PSA,Conflandey » utilisent ce centre d’enfouissement pour leurs déchets industriels. « Il ne faut pas leur mettre des bâtons dans les roues en leur occasionnant des charges supplémentaires, surtout en cemoment. »
Avant de finir par un petit tacle à l’encontre de son homologue de Vaivre : «Moi si j’étais contre Sita, je refuserai l’argent de la subvention. »
Après avoir écouté les différents avis, la décision finale appartiendra à la nouvelle préfète, Marie-Françoise Lecaillon.
C.C.
Dernière permanence du commissaire enquêteur à propos du projet d’extension de Sita FD : le 30 septembre de 14 h à 17 h en mairie de Vaivre.

Voir l'article de L'Est Républicain du vendredi 25 septembre 2015...

Voir les archives de la revue de presse

Recevoir les actus

Abonnez-vous aux actualités de la commune et restez informés... !

 
Permanence mairie

Lundi au Vendredi
11h00 à 12h00
13h30 à 16h30

1er et 3ème Samedi
de chaque mois

9h30 à 11h30