Pusey, commune de Haute-Saône en Franche-Comté

Revue de presse : Le grand nettoyage…

Après la manifestation des agriculteurs, les supermarchés tentaient samedi de faire nettoyer au plus vite leurs devantures, encombrées de fumier.

«Qu’est ce ça pue ! » Les réflexions à l’entrée des supermarchés Lidl ou Aldi de l’agglomération vésulienne étaient aussi poétiques que la vue qui s’offrait à leurs clients. D’imposants tas de fumier et de pneus ont été déversés devant les entrées des magasins par les agriculteurs, qui manifestaient vendredi soir dans tout le département . A l’ouverture samedi matin, rien ou presque n’avait bougé. Week-end oblige, il a été extrêmement difficile pour les responsables de magasins de trouver quelqu’un pour déblayer les « cadeaux » des manifestants…
Vendredi soir, l’action des agriculteurs a visé particulièrement les deux enseignes, ainsi que le groupe Colruyt. Au total, une vingtaine de supermarchés ont été pris pour cible dans dix-sept communes du département.

Lidl est resté fermé
Dans l’agglomération vésulienne, Côté Viande, à Pusey, franchise du groupe Viande Est, a également eu le droit à une petite visite des éleveurs. « Je comprends leur colère, mais je n’excuse pas la casse », estime Lætitia Ferry, responsable du magasin, qui a constaté que deux portes ont été abîmées par l’action des manifestants. « En plus, dire que tout ou presque est d’origine étrangère, c’est mensonger. Seuls le boeuf et l’agneau sont d’origine irlandaise. »
Ailleurs dans la zone commerciale, le magasin Lidl n’a pas pu rouvrir ses portes samedi. Si l’enseigne a aussi été prise pour cible à Navenne, c’est à Pusey que la manifestation a eu le plus de conséquences. Une dizaine de bennes remplies de fumier, de pneus, de pailles et divers déchets de la ferme (en bois voire en ferraille) ont été vidées devant les portes du supermarché. Plusieurs panneaux ont été brisés, et l’accès au magasin était quasi bloqué. Si le personnel a pu, selon la responsable du groupe pour l’Est, être envoyé dans d’autres magasins, le commerce ne pourra rouvrir que « prochainement ».

« Dégradant »
Parmi les clients et les responsables rencontrés, la plupart disent comprendre le ras-le-bol des agriculteurs. Mais la méthode employée n’a pas toujours séduit. « Je trouve ça dégradant pour les agriculteurs. Ils ne pensent pas aux gens qui travaillent dans ces magasins et qui n’ont rien demandé », regrette Nicole, 73 ans, devant le Lidl de Pusey. « J’ai du mal à comprendre comment on peut les laisser en arriver là, pour moi, la faute est au gouvernement », commentait Claudette, 74 ans, cliente vésulienne d’Aldi.
Le nettoyage n’a commencé qu’à 14 h, à Pusey. En quelques heures à peine, Sébastien Gateaud, patron d’une entreprise de maçonnerie à Pusey a été contacté par plusieurs magasins. « J’ai un camion benne et une chargeuse à chenilles. Je vais pouvoir m’occuper de Côté Viande et des Lidl de Pusey, Navenne, et un autre à Lure… Mais là, j’ar rête de répondre au téléphone, ce n’est plus possible ! »,commente le patron, heureux de ce week-end de travail qui s’annonçait fructueux…
Laurie MARSOT

Voir l'article de L'Est Républicain du dimanche 7 févier 2016...

Voir les archives de la revue de presse

Recevoir les actus

Abonnez-vous aux actualités de la commune et restez informés... !

 
Permanence mairie

Lundi au Vendredi
11h00 à 12h00
13h30 à 16h30

1er et 3ème Samedi
de chaque mois

9h30 à 11h30