Pusey, commune de Haute-Saône en Franche-Comté

Revue de presse : L’école, cible des cambrioleurs

Consternation à Pusey, où l’école a été mise sens dessus dessous par des cambrioleurs dans la nuit de jeudi à vendredi. À Charmoille, la salle des fêtes et l’école du village ont aussi été visitées.

Quand elle est arrivéeà l’école de Pusey hier matin, à 7 h, Sophie Thiébaud a constaté les dégâts. « J’ai ouvert, j’ai vu ce qui s’était passé et je suis sortie car j’ai pris peur », raconte la directrice de l’accueil de loisirs éducatifs de la commune.
Dans la nuit de jeudi à vendredi, un ou plusieurs individus sont entrés par effraction au sein du groupe scolaire Gustave-Courtois. Ils seraient passés par une fenêtre de la salle de motricité, dont une vitre a été brisée. Des dégâts ont aussi été constatés sur une autre fenêtre ainsi que sur plusieurs portes.
Une fois à l’intérieur, les intrus ont fait le tour des salles de classe et du périscolaire. Partout, ils ont forcé les placards et ont jeté leur contenu à terre : fournitures, livres, papiers… Un triste spectacle qui avait de quoi saper le moral des enseignants quand ils l’ont découvert.
Le préjudice du vol en luimême est apparemment limité : un appareil photo numérique et 15 € en liquide ont disparu selon les premières constatations. Le matériel informatique est indemne et l’argent des photos de classe, collecté cette semaine, a été retrouvé : les voleurs n’ont pas mis la main dessus.
Une enquête a été ouverte pour tenter d’identifier les cambrioleurs. Photos, relevés d’empreintes… Les élèves de quatre classes sur les six que compte l’école ont passé la matinée à la salle polyvalente pour le bon déroulement des investigations. Les CM1 ont même eu droit à un cours d’éducation civique avec un agent de la mairie, sur l’importance du rôle de l’école au sein de la République.
Car au-delà des dégâts matériels, le fait que les voleurs se soient attaqués à un symbole choque les parents croisés vers midi devant l’établissement. « Ça m’inspire du dégoût », résume l’un d’entre eux. « En s’en prenant à une école, ils espéraient récupérer quoi ? »
« Certains enfants risquent d’avoir un peu peur, d’être perturbés », ajoute une maman. « Ça va être le sujet de discussion du weekend à la maison. »

Guillaume MINAUX

Voir l'article de L'Est Républicain du samedi 4 juin 2016...

Voir les archives de la revue de presse

Recevoir les actus

Abonnez-vous aux actualités de la commune et restez informés... !

 
Permanence mairie

Lundi au Vendredi
11h00 à 12h00
13h30 à 16h30

1er et 3ème Samedi
de chaque mois

9h30 à 11h30