Pusey, commune de Haute-Saône en Franche-Comté

Revue de presse : Un parc solaire au coeur de l'agglomération

La société Quadran, filiale de Direct Energie, porte un projet de parc solaire hors sol sur les communes de Pusey et Vaivre. S’il se réalisait, il deviendrait le premier projet de cette ampleur en Haute-Saône. Pour l’instant, il doit se confronter aux remarques de la population via une enquête publique.

« Ce serait le premier projet de cette taille en Haute-Saône », assure Sylvain Maes, directeur de l’antenne Quadran basée à Dijon.
Il s’agit d’une centrale solaire photovoltaïque au sol qui viendrait prendre place sur un terrain situé au sein du centre de traitement des déchets à cheval sur les communes de Pusey et Vaivre-et-Montoille. L’enquête publique à propos de ce projet vient de s’ouvrir, elle court jusqu’au 12 juillet (lire en encadré). « C’est quasiment un site idéal. Il n’y aura pas de nuisances occasionnées », pose le directeur.

Un engagement de 30 ans

Le projet est développé par la société Quadran, filiale de Direct Energie, producteur d’électricité d’origine renouvelable. Il consiste en l’implantation hors sol, au moyen d’une structure métallique, de 13 440 panneaux photovoltaïques d’une puissance totale de 4 435 kW. « Soit la consommation d’électricité des deux communes concernées », image Sylvain Maes. De plus, il souligne que « le projet présente l’avantage d’être totalement réversible ». Il s’installera sur un terrain où ont été enfouis des déchets inertes permettant de lui donner une seconde vie. L’exploitant du site, Suez, qui souhaite le généraliser sur un maximum de ses sites, s’est engagé à le louer pendant une durée de 30 ans. « La technologie nous permet de nous engager sur cette durée », éclaire le directeur.
L’opérateur a candidaté à un appel d’offres national auprès de la commission de régulation de l’énergie (CRE). S’il est retenu, il pourrait bénéficier d’un coup de pouce au regard de son implantation sur un site « anthropisé » ou « dégradé ».
« Ça pourrait aussi donner des idées à d’autres propriétaires de ce genre de sites », espère le directeur régional.

Mise en service en 2021

« Si on est lauréat, on a deux ans pour le construire », poursuit-il. Le planning est déjà esquissé avec une mise en service espérée au début de l’année 2021. Auparavant, le chantier devrait durer six mois. Quadran sous-traiterait sa construction mais, contrairement à ce qui se produit parfois en matière d’éolien, resterait l’exploitant durant 30 ans et le garant de son démantèlement.
« Nous allons créer de l’activité économique », ajoute Sylvain Maes. D’abord avec la partie études menée en amont. Le chantier, d’un montant de 3,5 M€, pourrait également bénéficier à certaines entreprises locales. Enfin, indirectement au sein de la société Quadran, un ou plusieurs opérateurs s’occuperont du dossier, sans oublier la maintenance du site effectuée plusieurs fois par an.
La solution de raccordement électrique n’est pas encore définie mais Quadran a déjà identifié une ligne potentielle du côté de Pusey.
En attendant, c’est la décision du préfet d’accorder ou non le permis de construire qui décidera de la suite de ce projet.
Cécilia CHERRIER

Voir l'article de L'Est Républicain du vendredi 14 juin 2019...

Voir les archives de la revue de presse

Recevoir les actus

Abonnez-vous aux actualités de la commune et restez informés... !

 
Permanence mairie

Lundi au Vendredi
11h00 à 12h00
13h30 à 16h30

1er et 3ème Samedi
de chaque mois

9h30 à 11h30