Pusey, commune de Haute-Saône en Franche-Comté

Revue de presse : Un habitant redoute le débordement d'un ruisseau

Pedro Frade réside dans le lotissement du mont Chanois. Juste derrière son pavillon, il a vu émerger un chantier de construction mené par Habitat 70. Il s’inquiète de la surélévation des pavillons. En cas de fortes pluies, le ruisseau mitoyen déborderait et il serait impacté.

Pedro Frade habite Pusey depuis longtemps. Sur des terrains situés rue du mont Chanois, il a fait construire deux pavillons mitoyens en 2005. Il les a mis en location. Puis, il est revenu en occuper un récemment. Sauf que, depuis quelques mois, un chantier mené derrière chez lui le préoccupe. Il s’agit de six pavillons construits par Habitat 70, dont la livraison est prévue au 2e trimestre 2021. Ceux-ci sont surélevés de 1,50 mètre par rapport à son domicile. « Avec ce vis-à-vis, mes pavillons vont déjà perdre 30 à 40 % de leur valeur », chiffre-til. Pour remédier à cet inconvénient, il a d’ailleurs dû installer un brise vue sur sa terrasse.
Mais ce qui le préoccupe fortement, c’est l’écoulement des eaux pluviales de tout le village, sous forme d’un ruisseau, qui passe entre sa maison et les nouvelles constructions. Pas besoin d’être un expert en bâtiment pour comprendre que, dès que le débit aura augmenté en cas de fortes pluies, l’eau va s’écouler de son côté, puisque l’autre côté sera surélevé. Cela s’est déjà produit, une fois en mai dernier, et l’eau a pénétré dans la pelouse de ses locataires, jusqu’à lécher le bas de la porte-fenêtre.
À la recherche d’une solution
« En 2005, j’ai voulu construire trois pavillons et on m’en a refusé un car l’extrémité de mon terrain est situé en zone inondable », s’étonne Pedro Frade. L’emplacement où se construisent les nouveaux pavillons est également en zone inondable mais la construction est permise. « En cas de fortes pluies, l’eau ne pourra plus pénétrer dans le sol et s’évacuer naturellement », redoute-t-il. Il a donc écrit au directeur d’Habitat 70 à Vesoul pour lui faire part de ses craintes. Il se fait du souci pour lui mais aussi pour ses voisins du lotissement du mont Chanois. « Il faudrait que le ruisseau soit canalisé le long de mes pavillons », imagine celui qui s’y connaît pour avoir travaillé dans le bâtiment. Il n’imagine pas que l’architecte du projet n’ait pas pris en compte ce problème. « D’autant plus que, avant de lancer le projet, un technicien d’Habitat 70 est venu me proposer d’acheter mes deux pavillons. J’espère que ce n’était pas pour contourner l’obstacle. »
Du côté d’Habitat 70, on assure que « nos services ont bien conscience du problème et ont contacté les services de l’agglomération, en charge des eaux pluviales ». L’interlocutrice poursuit : « Nos services sont allés sur place. Il va y avoir un fauchage des herbes autour du ruisseau et on va chercher une solution ». Bien évidemment, « M. Frade sera tenu au courant des suites données. » De quoi le rassurer, lui, mais aussi tous ses voisins du lotissement.
Cécilia CHERRIER

Voir l'article de L'Est Républicain du vendredi 12 juin 2020...

Voir les archives de la revue de presse

Recevoir les actus

Abonnez-vous aux actualités de la commune et restez informés... !

 
Permanence mairie

Lundi au Vendredi
11h00 à 12h00
13h30 à 16h30

1er et 3ème Samedi
de chaque mois

9h30 à 11h30